Suspension

Par Olive O
harnais_de_suspension

Parmi les pratiques faisant partie intégrante de l’imaginaire sadomasochiste figurent toutes les formes de suspensions. Appartenant au domaine du bondage qui consiste à attacher son partenaire afin de le dominer et de le réduire à l’impuissance, l’art de la suspension consiste à attacher son esclave et à le maintenir dans une position surélevée. Au cours d’une séance de SM mettant en œuvre la suspension, la personne soumise est entravée au moyen de harnais, de cordes, de câbles ou de chaînes aux moyens de points de suspension élevés. Instrument permettant de maintenir l’esclave dans un état de soumission et de dépendance totale, la suspension maintient le corps du dominé en hauteur par le biais de différents points d’attache. Une fois suspendu en l’air, l’esclave est entièrement à la merci de son maître qui peut ainsi lui faire subir les sévices et les punitions de son choix. Le fait de ne pas être en contact avec le sol et d’être entravé des membres place immédiatement le dominé dans une situation de vulnérabilité totale. Au sein de la communauté des sadomasochistes, plusieurs catégories de suspension sont à la disposition des adeptes selon le scénario qu’ils ont établi. Les suspensions au moyen de câbles, de harnais ou encore de chaînes peuvent soit être totales soit partielles. Ainsi, la suspension la plus soft est celle où la personne dominée est suspendue par une seule jambe et doit maintenir son équilibre au moyen de la seule jambe restée au sol. D’autres formes plus extrêmes de la suspension place la personne soumise la tête en bas avec les deux pieds attachés en hauteur. La terminologie de suspension totale concerne le cas de figure où l’esclave n’a plus aucun contact avec le sol et est entièrement suspendu en l’air. Dans le cas d’une séance où la suspension est pratiquée, le maintien de l’esclave dans cette position dépend à la fois de son endurance mais également de sa volonté. Pour le dominant comme pour le dominé, la suspension génère une grande excitation et un plaisir intense provoqués par le sentiment de soumission absolue de la personne ainsi entravée. Pratiques SM particulièrement excitantes pour les deux parties, les différentes formes de suspension doivent s’appuyer sur un matériel de qualité et suffisamment solide pour supporter le poids de la personne soumise. En effet, le risque principal encouru par l’esclave est la chute dans le cas où les points de suspension ne seraient pas suffisamment solides. Dans certains types de suspension, notamment celle où le soumis a la tête en bas, une rupture du dispositif d’attache pourrait avoir de graves conséquences physiques. La chute n’est pas le seul danger encouru par des amateurs ayant négligé la préparation de leur séance. Les harnais ou les cordes utilisés pour entraver et suspendre l’esclave ne doivent pas compresser ses nerfs ni empêcher la circulation du sang. Pour toutes ces raisons, la pratique de la suspension doit se faire dans les règles de sécurité du SM (safeword) et avec un matériel de très bonne qualité pour que la séance soit riche en plaisir et en jouissance pour les deux partenaires. ir et en jouissance pour les deux partenaires.

  • harnais_de_suspension