Safeword

Par Olive O
safeword

Le Safeword : Qu’est-ce que c’est ?
Les pratiques BDSM se fondent sur le consentement mutuel de ses participants. Elément constitutif du contrat passé entre le dominant et la soumise, le safeword (ou mot d’alerte) est un code établi entre les partenaires et permettant au jeu de conserver à tout moment sa nature consensuelle. Même si le propre de l’univers sadomasochiste est de repousser perpétuellement les limites, le mot d’alerte est un signal que la soumise peut utiliser dès lors qu’elle souhaite faire cesser le jeu. Si le recours au mot d’alerte n’est pas systématique, il trouve particulièrement son utilité dans les cas où les deux partenaires sont peu expérimentés ou n’ont pas une parfaite connaissance mutuelle.

Le Safeword : Mode d’emploi
Les raisons qui peuvent pousser la personne dominée à recourir au mot d’alerte sont diverses. Ce dernier peut être employé lorsqu’un jeu dépasse le seuil de tolérance que la soumise peut supporter. A l’image d’une séance de fessée trop vigoureuse et où le plaisir ressenti cède la place à la seule douleur, la soumise peut faire cesser immédiatement le jeu. C’est précisément ce qui se passe dans « 50 nuances de Grey » où, au cours d’une série de fessée extrêmement intense réalisée par Christian, Anastasia prononce le mot d’alerte, ne supportant plus la souffrance infligée. Dès la prononciation du mot d’alerte, Christian cesse instantanément la séance. Le mot d’alerte est particulièrement utile dès lors que la soumise ne connaît pas bien son maître afin que ce dernier comprenne quand il devra s’arrêter et notamment dans les situations où celle-ci est attachée ou réduite à l’impuissance. Un mot d’alerte doit toujours être pris au sérieux dès lors qu’il est prononcé. Il appartient au dominant de contrôler à tout moment la situation et de s’assurer que la séance se fait en toute sécurité. Dans le cas où la dominée serait bâillonnée et ne pourrait parler, le mot d’alerte peut être remplacé par un geste comme par exemple un battement de paupière ou un objet que cette dernière tiendrait dans une main et lâcherait afin de faire cesser le jeu. Parmi les variantes du mot d’alerte existe le slowword. Il s’agit d’un mot que la soumise prononce quand elle ne souhaite pas vraiment mette un terme au jeu mais qu’elle le juge trop intense et qu’elle est à deux doigts de prononcer le mot d’alerte. Corollaire du mot d’alerte, le goword est prononcé par la soumise quand elle souhaite voir le jeu s’intensifier ou ressentir davantage de douleur. Les mots d’alerte sont des possibilités de faire cesser le jeu qu’il est nécessaire de convenir préalablement. Les règles étant ainsi établies, il sera de ce fait beaucoup plus facile de « récupérer » après un éventuel incident.

  • cat_img
  • safeword
  • fessee
  • safeword
  • safeword
  • safeword
  • safeword