Lavement Sado Mado

Par Olive O
lavement

Le Lavement Sado Mado, qu’est ce que c’est ?

Le lavement est un acte pouvant avoir une finalité aussi bien hygiénique que s’inscrire dans le cadre d’un jeu sexuel. Il s’agit de l’introduction, dans le rectum ou dans le vagin, d’une certaine quantité de liquide qu’il est possible de s’injecter au moyen d’une poire à lavement notamment. Le lavement est utilisé particulièrement chez les femmes et préalablement à un rapport sexuel pour faire disparaitre toute présence de sang menstruel. Dans le cas d’un lavement anal, il s’agit de nettoyer l’intérieur du rectum de toute présence éventuelle de matière fécale. Le lavement est une pratique couramment utilisée au sein de l’univers bdsm et s’avère vivement conseillée avant une séance pendant laquelle est prévue une pénétration anale ou un fist-fucking.
Le lavement est vivement recommandé avant un rapport sexuel. En effet, en évacuant les résidus de sang et de matières fécales, ces derniers étant majoritairement porteurs de germes, il contribue à diminuer les risques de transmission d’une infection sexuellement transmissible (IST). Il est donc, avant d’être une pratique sexuelle, un acte d’hygiène de bon sens qui, dans le cadre d’une séance BDSM, trouve une légitimité toute particulière.
Dans les jeux sm, la sodomie ou le fist sont des pratiques imposant le plus une hygiène irréprochable, aussi bien pour le donneur que pour le receveur.
Si la technique du lavement n’est pas dangereuse en soi, il est nécessaire de se conformer à certaines précautions d’usage pour ne pas subir de désagrément. En premier lieu, le liquide à privilégier doit être de l’eau parfaitement propre et tiède de préférence. Il est important de proscrire toute présence d’additifs antibactériens dont l’un des effets serait de nuire à la flore intestinale. Deuxièmement, le recours à d’autres types de liquide est hautement déconseillé.
En terme de périodicité, le lavement doit être pratiqué sans excès car son usage répété et excessif peut conduire à une détérioration durable de la muqueuse vaginale et intestinale. De même, la quantité de liquide introduite au cours d’un lavement doit se situer idéalement entre un et trois litres et ne doit pas être gardée pendant un temps trop long.
Si la poire demeure l’instrument de lavement le plus utilisé, il existe d’autres ustensiles qui apportent une dimension ludique à cette pratique. Certains se branchent au pommeau de douche.
Concernant l’aspect évacuation du liquide, celui-ci doit être réalisé de manière naturelle et en douceur. Il faudra par exemple cinq bonnes minutes pour expulser une quantité d’un litre de liquide. L’opération peut se répéter plusieurs fois jusqu’au moment où l’eau expulsée sera entièrement propre. Très prisé des amateurs de bdsm, le lavement se prête à merveille à certains jeux intimes. Dans le cas présent, le donneur est maitre de la situation et procède lui-même à l’introduction de la poire et régule la quantité de liquide insérée et l’écoulement de ce dernier. Cette étape prépare à d’autres pratiques plus extrêmes.
Comme l’intégralité des objets à vocation intime, la poire de lavement est à nettoyer consciencieusement après chaque usage et doit être désinfecté avant chaque nouvelle utilisation.

  • lavement
  • lavement_sm