Lesbienne soumise cherche maîtresse

Ecrit le 20/03/2014

Je ne le cache pas. Depuis mon enfance, j’ai toujours été attirée par les femmes. Quel que soit leur âge, j’ai vu défiler dans mon lit toutes sortes de femmes dont j’ai toujours mis un point d’honneur à m’occuper à la perfection. A l’aube de mes 30 ans, me revoilà célibataire et cette fois-ci j’ai envie que l’on s’occupe de moi et que l’on me traite comme une petite chienne. Il faut dire que j’ai été à bonne école. C’est là que j’ai rencontré Sabine au 3W dans le Marais, elle m’a initiée à des pratiques dont j’avais entendu parlé mais je n’avais jamais eu l’occasion de les tester. Avec elle, je me sens complètement à sa merci et je suis prête à obéir à la moindre de ses volontés. L’un de ses jeux favoris est, lorsque nous prenons une douche, de me faire agenouiller devant elle et entre ses jambes. Elle éteint le jet d’eau et prend ma tête entre ses mains en m’intimant l’ordre de la regarder droit dans les yeux, ce que je fais, ma chatte est déjà toute trempée. C’est à ce moment qu’elle commence à déverser sur mon visage un jet d’urine bien chaud qui m’inonde et qui coule le long de mon corps. J’adore ça ! Une fois terminé elle m’ordonne de lui faire un cunnilingus, ce que je faisais avec un zèle incroyable jusqu’à la faire jouir. Bref c’était chanmé, mais Sabine m’a larguée… J’aimerais rencontrer une femme aussi dominatrice pour que je puisse de nouveau prendre mon pied.

  • post_img
  • article_cat

Lire la suite...

Militaire 25 ans qui aime recevoir des ordres

Ecrit le 23/02/2014

Contrairement aux préjugés, les militaires peuvent être très ouverts à toutes les pratiques sexuelles possibles. C’est précisément mon cas et malgré le fait que je commande au quotidien des hommes, j’affectionne énormément, une fois dans l’intimité, que les rôles s’inversent et que je devienne le petit soldat qui exécute tout ce qu’on lui dit sans réfléchir. Malgré le fait que je sois marié à une très belle femme avec qui je suis très heureux, j’adore m’octroyer des parenthèses dans lesquelles je deviens un militaire soumis et obéissant, et avec des hommes. Au cours de mes missions à l’étranger, j’adore prendre contact sur internet avec des hommes prêts de chez moi et qui sont sur la même longueur d’ondes. Dernièrement, à mon retour d’Afghanistan et juste avant de rentrer chez moi, j’ai pris rendez-vous avec un dominateur de 40 ans que j’ai retrouvé chez lui. Après quelques minutes de mise en ambiance, il m’a demandé de rester en treillis durant toute la séance. Le jeu de rôle était celui du colonel et de son soldat obéissant. D’une grande autorité, il m’a littéralement contrôlé et je me sentais vraiment comme le jeune soldat fraichement arrivé dans son régiment et craignant son chef. Nous avons poursuivi longtemps la soirée et les ordres du colonel sont allés crescendo, même vers le hard extrême. Toujours en uniforme, je me suis retrouvé suspendu à l’envers attaché à un harnais, les bras et les jambes écartées, les fesses à l’air et un gode de bonne taille dans le cul avec sa queue enfournée dans ma bouche. Il ne faut pas rigoler avec la hiérarchie !

  • post_img
  • article_cat

Lire la suite...

Dominatrice de 40 ans adorant humilier mon soumis

Ecrit le 11/02/2014

Qui a dit que les femmes étaient le sexe faible ? Il faudrait dire cela à mon soumis lorsque il est intégralement à ma merci. Qu’est-ce que j’aime le dresser et en faire ce que je veux. Il semble adorer cela et plus je l’humilie, plus je sens qu’il en redemande. Il faut dire qu’avec moi, toute sa virilité et son machisme tombent littéralement en morceaux et il se transforme dès lors en mon esclave le plus servile et obéissant que je connaisse. Quand nous nous retrouvons, la première des choses que je lui ordonne est de se mettre entièrement nu et de ramper jusqu’à moi. Il faut le voir frotter ses testicules contre ma jambe tel un chien en rut. Je lui mets ensuite un collier en cuir sur lequel je fixe une laisse et le jeu peut commencer. Au moindre signe de rébellion, tel un enfant, je le fais mettre sur le ventre, à même le sol et le fouette vigoureusement avec un fouet en cuir qui laisse de très belles marques rouges sur son petit cul tendu. Pour lui montrer qui est la maîtresse, je n’hésite pas à lui introduire un ou deux doigts dans le rectum selon mon humeur. Le pire est qu’il adore ça si j’en crois la contraction de son sphincter sur mes doigts. Il faut croire que la punition ne lui suffit pas. Je passe ensuite aux choses sérieuses en fixant mon gode-ceinture et en lui enfournant ce gros sexe en latex qui le remplit totalement. Nous avons bien d’autres petites habitudes, mais pour conclure le SM c’est jouissif !

  • post_img
  • article_cat

Lire la suite...

Couple gay

Ecrit le 27/01/2014

Le moins que l’on puisse dire est que mon mec et moi on est en parfaite hosmose. Voilà deux ans que nous nous sommes rencontrés. Nous avons tout de suite su qu’entre lui et moi, ce serait une histoire torride et très spéciale. J’avais tout de suite senti qu’avec Paul, ce serait vraiment différent et sur ce point, je n’ai pas été déçu. J’avais connu jusque-là une sexualité classique pour un gay. J’ai toujours, sans même le savoir, été attiré par la notion de soumission et ce n’est pas un hasard si j’ai toujours aimé le sport anal. Avec Paul, j’ai senti que j’avais trouvé un homme qui saurait me dominer comme jamais personne ne l’a fait. Dès nos premiers ébats, il m’a fait part de son goût pour les jeux extrêmes et m’a demandé si j’étais prêt à me soumettre à lui. J’ai tout de suite dit oui ! Paul est un passionné de dilatation et dans nos jeux sexuels, il prend beaucoup de plaisir à s’occuper de mon postérieur pendant des heures. La sensation que j’éprouve à chaque fois de me sentir à ce point soumis est un vrai délice et je n’aurai jamais imaginé que mon rectum puisse accueillir des objets aussi imposants que Paul prend beaucoup de soin à sélectionner il trouve toujours de nouvelles idées… Ce soir il m’a promis un fist ! Même si j’ai un peu peur, je bande à l’idée d’essayer. Paul a de si belles mains…

  • post_img
  • article_cat

Lire la suite...

Dominateur SM 60 ans

Ecrit le 19/01/2014

A partir d’un certain âge, l’homme n’a plus sa vigueur d’antan et j’ai eu bien du mal à faire le deuil de mon passé d’étalon. Cependant, le sadomasochisme n’impose pas nécessairement de pouvoir maintenir son érection pendant des heures et l’excitation générée par la soumission de l’autre vaut largement les plus beaux coïts que j’ai pu connaître dans mon parcours sexuel. C’est sur internet, sur un site d’annonces libertines que j’ai connu Alicia, 22 ans. Cette jeune fille a tout de suite annoncé la couleur : elle voulait devenir la soumise d’un vieux pervers et était prête à réaliser tous ses fantasmes. J’ai immédiatement craqué. Le rendez-vous fut pris chez moi où je m’étais préalablement constitué un petit arsenal d’objets SM en tout genre pour laisser libre cours à mes penchants de dominateur. Alicia est arrivée ! Les choses sérieuses pouvaient commencer. Je lui ai tout de suite ordonné d’ôter ses vêtements et de monter sur la table basse et d’écarter les jambes. Confortablement assis dans mon canapé, je pouvais voir Alicia exhibant son entrejambe humide. J’ai alors décidé de passer à la vitesse supérieure. Je l’ai allongé sur la table du salon en liant chacun de ses membres. Elle était dès lors à ma merci. Je la sentais trembler, de peur et d’excitation. Pour intensifier son état, je lui ai alors bandé les yeux avant de commencer à la goder de façon intense. Elle m’appartenait totalement, ne cherchant même pas à s’extirper de mon assaut et ce, même quand je lui ai introduit un plug en métal dans les fesses. Il n’y a vraiment pas d’âge pour avoir une esclave et d’en disposer à sa guise

  • post_img
  • article_cat

Lire la suite...

le SM à essayer

Ecrit le 15/01/2014

Bonjour, moi c’est Anne So. Fraichement débarquée à la fac de droit, je m’attendais à tout sauf à découvrir une pratique que je jugeais jusque-là dégradante et glauque : le SM. Il faut dire que j’ai connu une sexualité « classique » jonglant entre les jeunes mecs et m’essayant même à quelques plaisirs 100% féminins avec ma meilleure amie. Je pensais donc être « rodée » en matière de sexe. Tout a basculé lors d’un verre entre copines lorsque j’ai fait la connaissance de Pierre, un bel homme énigmatique de 15 ans plus âgé que moi et respirant l’expérience à plein nez. Après avoir fait l’amour une première fois de façon conventionnelle (mais délicieuse), il m’a avoué être un adepte du SM et aimé soumettre sa partenaire. J’ai hésité quelques jours avant de me laisser tenter. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant ma toute première séance de baise SM ! A peine avions-nous eu le temps de nous dire bonjour qu’il m’avait déjà fait mettre à genoux en m’ordonnant de lui obéir au doigt et à l’œil. Je me souviens lui avoir léché les pieds et lui avoir exhibé ma croupe selon ses ordres. Mes sensations ont été mitigées … au départ. J’ai éprouvé un sentiment de malaise, de honte comme si ce que je faisais était dégradant et sale. Mais cet état d’esprit n’a pas duré et progressivement, mon statut d’esclave a éveillé en moi une excitation croissante et un plaisir dont je n’arrive plus aujourd’hui à me passer. Je recommande à chacune d’essayer

  • post_img
  • article_cat

Lire la suite...