Fantasmes SM

Par Olive O
fantasme_sm


Les fantasmes SM : pourquoi?

Le sadomasochisme se définit comme un ensemble de pratiques sexuelles fondées sur la domination, l’humiliation et la douleur. Cette forme de relation donne lieu à la réalisation et à la mise en scène de nombreux fantasmes ayant pour finalité le plaisir charnel et psychologique. Fondé sur le rapport entre un dominant et un dominé, le SM possède de nombreuses déclinaisons et pratiques variées pouvant être expérimentées seul ou à deux, entre hétéros ou homosexuels. Il existe des fantasmes sado maso hard mettant en oeuvre la douleur physique et d’autres soft où seuls la douleur psychologique et l’humiliation sont mises en oeuvre.

Les fantasmes BDSM

De nombreuses pratiques SM donnent lieu à la réalisation de ses fantasmes. Certaines d’entre elles sont bisexes alors que d’autres ne concernent que la femme et l’homme. Le SM offre notamment la possibilité de s’adonner à des jeux de rôle qui peuvent conjuguer certaines formes de fétichisme comme celui de l’uniforme par exemple. Le SM est une forme d’échange contractuel où chaque partie définit préalablement ses limites et les actions qu’elle est capable de réaliser. Les fantasmes sado maso ne sont limités que par l’imaginaire des personnes s’y adonnant. Pour la femme, les fantasmes SM peuvent s’illustrer sous la forme du bondage ou de la torture des seins. Egalement, un fantasme très prisé est le rubber doll, une pratique consistant à un enfermement total dans une tenue en latex, visage compris et où la femme peut pleinement s’investir dans le rôle de la dominatrice. Autre manifestation fantasmatique, le port d’un œuf dans le ventre de la personne soumise, d’un plug ou d’un papillon sur le clitoris, tous trois vibrants et déclenchés au cours d’un moment insolite et inattendu est un fantasme SM très populaire.
Pour les hommes, les fantasmes BDSM se manifestent notamment par une volonté de se travestir et de se féminiser. Etre femme est à ce titre le fantasme masochiste le plus populaire chez les hommes hétérosexuels. Parmi les autres fantasmes SM les plus plébiscités figure celui de jouer à l’enfant et pendant lequel une femme dominatrice joue le rôle d’une figure autoritaire et où le moindre prétexte est bon pour punir le dominé et lui infliger différentes formes de soumission et d’humiliation. Autre manifestation de l’imaginaire SM, celle liée à la chasteté pour l’homme. Ce fantasme, réalisé à l’aide d’une ceinture ou d’une cage de chasteté, a pour finalité de générer la frustration chez ce dernier et d’accroître par la même occasion son désir et ses envies.
Le sadomasochisme est incontestablement le domaine de la sexualité où les fantasmes les plus débridés et les désirs les plus fous peuvent se vivre en toute liberté. Seule limite à la mise en oeuvre des fantasmes, celle du libre consentement des partenaires sadomasochistes qui doit être établi en amont.

  • fantasme_sm