Cage SM

Par Olive O
cage_sm


Cage SM, qu’est ce que c’est ?

Dans l’univers BDSM, la notion de cage englobe deux pratiques spécifiques qui ont pour point commun la recherche de domination et de contrôle de son esclave. La cage de chasteté est un dispositif destiné à emprisonner le sexe et parfois même les testicules et à empêcher ainsi à son porteur d’avoir toute érection ni de pouvoir se masturber. La cage SM, quant à elle, appartient à la catégorie des mobiliers sadomasochistes qui sont conçus pour emprisonner la personne soumise et la rendre dépendante de son maître.
Ces deux types de cage sont des accessoires sexuels couramment utilisés dans le cadre de jeux ayant trait à la soumission et à la domination. Pour ce qui est des cages de chasteté, il est possible d’en trouver de différentes matières, qu’il s’agisse de plastique, de métal ou encore de cuir selon les goûts et la sensibilité de l’homme qui se voit obliger d’en porter une. La durée de port d’un tel accessoire peut s’étendre de quelques heures à plus longtemps selon les règles imposées par le dominant. Pour un usage prolongé, certains modèles, notamment ceux en plastique, autorisent sans problème le fait d’uriner et d’effectuer une toilette intime. Cette cage de chasteté est généralement assortie d’une fermeture ou d’un cadenas qui oblige le porteur à se conformer aux volontés de son maître ou de sa maîtresse.
De même, dans le cadre de la cage SM, le soumis est emprisonné à l’intérieur d’un espace réduit, généralement dans une position inconfortable. La personne qui détient la clé est communément appelé le keyholder et celle qui est soumise dépend exclusivement de sa volonté. Pour éventuellement espérer une libération temporaire ou définitive, cette dernière doit scrupuleusement respecter les règles imposées par le dominant et lui obéir sans la moindre condition.
Si la cage Sado Maso possède une telle symbolique dans l’imagerie sadomasochiste, c’est en grande partie parce qu’elle concrétise à merveille le lien de soumission qui existe entre un esclave et son maître et du pouvoir de ce dernier à contrôler la jouissance de l’autre. En ce sens, l’orgasme ne peut venir uniquement que de l’initiative du dominant. D’un point de vue psychologique comme physique, l’état de manque et d’impuissance généré par l’emprisonnement procure un plaisir et un abandon peu commun. Il est possible de retrouver des cages SM de toutes sortes dans les clubs spécialisés. Si l’expérience de l’emprisonnement est aussi forte qu’inoubliable, c’est en grande partie en raison de ce qu’implique cette pratique. Il ne s’agit pas tant de se voir entièrement soumis à l’autre et contre sa volonté mais plutôt de s’offrir entièrement à lui sans la moindre restriction jusqu’à mettre entre ses mains le contrôle total de son plaisir.
Comme la plupart des mobiliers destinés à des pratiques sadomasochistes, la cage SM, de même que la cage de chasteté, sont bien plus que de simples accessoires à inclure dans ses jeux sexuels. Elles impliquent toutes deux un abandon et une confiance absolue envers le dominant qui se voit ainsi confier une lourde responsabilité à l’égard de son esclave.

  • cage_sm